Fête chrétienne ou mythologie romaine ? Le 14 février, on célèbre la fête des amoureux. Saint-Valentin serait mort « en défenseur de l’amour et du mariage ». Au IIIème siècle, il mariait les amoureux en secret. Les mariages étaient interdits, car une fois mariés, les hommes refusaient de partir à la guerre pour ne pas quitter leur famille. Saint Valentin est devenu le Saint Patron des Amoureux en 1496, sur ordre du pape Alexandre VI. A l’époque, c’est une coutume pour les jeunes célibataires en quête de l’âme-soeur, différentes fêtes existaient selon les pays avec des parties de cache-cache dans les villages. Plus tard, ce seront des échanges de mots doux… Pour d’autres, la saint valentin remonterait à la Rome antique : On célébrait les Lupercales entre le 13 et 15 février. Le principe était de sacrifier un bouc dans la grotte où la louve avait allaité Romulus et Rémus, selon la légende. Suivaient les courses de Luperques pendant lesquelles, les hommes poursuivaient les femmes en les frappant avec des lanières de peau de bouc, en signe de fécondité et de grossesse heureuse. Cette fête fut interdite et remplacée par la fête de la purification « la chandeleur » et une fête de l’amour et de la fécondité : « la St Valentin ». Si on écoute la nature, la date du 14 février serait le jour idéal pour roucouler, la saison des amours chez les oiseaux. A la mi-février, on attend impatiemment le début du printemps, on entend le chant des rouge-gorges, on lance de nouveaux projets : bientôt le renouveau, conquête de nouvelles idylles… Les origines ne sont pas toutes bien définies selon les historiens, à vous de choisir celle qui vous plaira le plus !